Accueil / Actualités / Loi de finances 2024 : les mesures à anticiper pour votre flotte auto

Loi de finances 2024 : les mesures à anticiper pour votre flotte auto

16/01/2024

Après le rejet de la motion de censure après un énième recours au 49.3, le projet de loi finances 2024 (PLF 2024) a été définitivement adopté le 21 décembre 2023. En ce qui concerne la fiscalité automobile, le PLF acte des modifications pour les bonus et les malus écologiques et les taxes annuelles sur les émissions de CO² et les polluants atmosphériques. Quels sont les principaux dispositifs fiscaux à anticiper pour votre flotte automobile ? Faisons le point sur les évolutions induites par le PLF 2024.

Fin du bonus écologique

article loi finances 2024 1

Le bonus écologique offert par l'état, qui, pendant de nombreuses années favorisait les véhicules électriques n'est plus en vigueur.

Le malus écologique se durcit

En 2024, le calcul du malus écologique continuera de s’appuyer sur les mêmes éléments :

1. Les émissions de CO2

Pour inciter les conducteurs à opter pour des véhicules plus responsables, le malus écologique voit son seuil d’activation s’abaisser d’année en année. En 2024, ce seuil passe à 118 g/km (au lieu de 123 g/km auparavant).

Le plafond du malus écologique est quant à lui rehaussé. Dorénavant, il peut atteindre 60 000 € (au lieu de 50 000 € en 2023). Le plafonnement de son montant à 50 % du prix d’achat est par ailleurs supprimé.

article loi finances 2024 2

2. Le poids du véhicule

A compter de 2025, le malus au poids devrait concerner les véhicules hybrides rechargeables, qui en étaient jusqu'alors exonérés. Cependant, pour les véhicules hybrides rechargeables dont l’autonomie en tout électrique en ville est supérieure à 50 kilomètres, la masse en ordre de marche fera l’objet d’un abattement de 200 kg, dans la limite de 15 % de cette même masse.

Jusqu’à 1 599 0
De 1 600 et 1 799 10
De 1 800 à 1 899 15
De 1 900 à 1 999 20
De 2 000 à 2 100 25
À partir de 2 100 30

Jusqu’ici applicable à partir d’un poids en ordre de marche de 1,8 tonne, la taxe à la masse voit son seuil de déclenchement passer à 1,6 tonne en 2024. On s'approche ainsi du seuil de 1,4 tonne réclamé par le Convention citoyenne pour le climat en 2021.

Un barème progressif de malus au poids pourrait être mis en œuvre avec une taxe allant de 10 à 30 € par kilogramme :

La taxe annuelle sur les émissions de CO2 et les polluants atmosphériques

En 2022, la taxe sur les véhicules de sociétés avait été remplacée par un nouveau dispositif à deux composantes :

  • une taxe sur les émissions de CO² ;
  • une taxe sur l’ancienneté des véhicules de tourisme.

Les tarifs de la taxe sur les émissions de CO² vont être progressivement révisés entre 2024 et 2027 par l’article 14 de la Loi de finances 2024.

La taxe annuelle sur l’ancienneté est remplacée par une nouvelle taxe sur les émissions de polluants atmosphériques. Les voitures électriques en sont exonérées. Pour les autres véhicules, le montant est de

  • 100 € pour les véhicules répondant à Crit’Air (Euro 5 et 6) ;
  • 500 € pour les autres véhicules (Euro 4 ou inférieur).

Barème WLTP en 2024

Jusqu’à 14 0
De 15 à 55 1
De 56 à 63 2
De 64 à 95 3
De 96 à 115 4
De 116 à 135 10
De 136 à 155 50
De 156 à 175 60
À partir de 176 65

PLF 2024 : ce qu’il faut retenir

Parmi les évolutions des dispositifs induits par la Loi de finances 2024, voici les points essentiels à retenir :

  1. Pour bénéficier du bonus écologique, un véhicule électrique doit obtenir un score environnemental de 60 sur 80 points,
  2. Les conditions du malus écologique se durcissent, avec un seuil de déclenchement de 118 g/km pour les émissions de CO2 et 1,6 tonne pour la taxe à la masse.
  3. Les tarifs de la taxe sur les émissions de CO2 vont être progressivement révisés et la taxe annuelle sur l’ancienneté est remplacée par la taxe sur les polluants atmosphériques.

Les entreprises sont des acteurs majeurs de la transition écologique du parc automobile français. Avec les changements législatifs et l’accélération de l’électrification, la mission des gestionnaires de flotte automobile se complexifie. La consultation d’experts se révèle plus utile que jamais.

Besoin d’un conseil pour optimiser la fiscalité de votre flotte auto ? Avec Yooliz, vous êtes accompagné à faire des choix stratégiques, en vous appuyant sur une connaissance solide du cadre fiscal et réglementaire.

article loi finances 2024 3

Pour plus d'informations, téléchargez gratuitement notre guide fiscal !

Partagez l'article

Suivez-nous

Facebook

Twitter

LinkedIn

YouTube

Abonnez-vous

Ne ratez pas notre actu et abonnez vous à notre lettre d'information.

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Votre adresse email ne sera utilisée que dans le cadre de notre newsletter et ne sera communiquée à aucun tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien situé en bas de chaque email.

Les plus lus