Accueil / Actualités / C’est quoi la norme WLTP ?

C’est quoi la norme WLTP ?

23/06/2022

Yooliz Grand Est - Ronde divisionnaire de la NFL

Frédéric Tournade, notre expert Grand Est, vous explique tout ce qu'il faut savoir sur cette norme.

Décidée par la Commission économique pour l’Europe (CEE) des Nations Unies, la norme WLTP vient remplacer la norme en vigueur depuis 1973, NEDC, afin de mieux mesurer la consommation des véhicules, l'autonomie des véhicules électriques, ainsi que les rejets en CO².

Nouvelle procédure, dispositifs complémentaires, malus écologique, taxe, impacts induits… Voici tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle norme.

Norme WLTP : de quoi s’agit-il ?

Nouvelle norme dédiée à mesurer la consommation de carburant, l'autonomie des véhicules électriques et les émissions de CO², Worldwide Harmonized Light Vehicules Test Procedure, alias WLTP, vient en remplacement du NEDC (New European Driving Cycle).

L’objectif était de disposer d’une nouvelle norme plus réaliste par rapport aux émissions de CO², à travers deux points : le calcul de la consommation d’un véhicule, ainsi que ses rejets de CO², d’une part, et son homologation sur le marché auto, d’autre part. Ainsi, un véhicule qui ne répond pas à cette norme ne pourra être mis sur le marché tant que des adaptations n’auront pas été effectuées.

La norme WLTP se concrétise donc par un test effectué suivant un protocole préétabli au sein d’un laboratoire. Les séquences de conduite qui sont assurées dans ce cadre se veulent plus proches des conditions réelles que la précédente norme NEDC.

Les nouveautés de la norme WLTP

En pratique, la nouvelle norme se distingue du NEDC car différentes étapes de la conduite sont testées : les changements de vitesse, les arrêts, le freinage et l’accélération.

Par ailleurs, les tests réalisés se veulent plus réalistes, y compris en termes de conditions climatiques, soit de 14 °C au démarrage à 23 °C. Les changements de vitesse sont adaptés aux véhicules testés. Enfin, le poids et les équipements de chaque voiture sont pris en compte, ce qui n'était pas le cas précédemment.

nedc wltp

Un dispositif complémentaire : la RDE

En complément de cette norme, la Real Driving Emissions (RDE) est un test effectué sur route dans les conditions réelles de conduite.

Pour mesurer plus précisément les émissions de CO², le véhicule est équipé d’un instrument de mesure.

Un parcours est effectué pendant deux heures maximum à travers trois zones :

  • la zone urbaine jusqu’à 60 km/h,
  • la zone extra-urbaine jusqu’à 90 km/h,
  • l’autoroute jusqu’à 145 km/h.

Le test s’opère à une température de -7 °C à 35 °C et à une altitude maximum de 1 300 mètres. Elle permet également de mesurer le taux d’émission d’oxyde d’azote pour les voitures diesel.

voiture qui roule

Les impacts induits par la nouvelle norme

Cette démarche implique différents impacts : la question du bonus et du malus écologique et la taxe sur l’affectation des voitures de tourisme.

Concernant le calcul du malus écologique, chaque conducteur est soumis à une taxe en cas d’émissions trop importantes de CO². Le calcul de cette taxe se fonde désormais sur les résultats du WLTP.

Ainsi, le bonus écologique varie suivant les émissions de CO² d’un véhicule, de 50 € pour une émission à partir de 128 g de CO²/km à 40 000 € pour une émission supérieure ou égale à 223 g de CO²/km. En deçà de 128 g, aucun malus n’est prévu.

Selon la nouvelle norme, le malus écologique sera donc plus important. De plus, le barème prend en compte, depuis le 1er janvier 2022, l’ensemble des véhicules neufs (hors véhicules électriques et hybrides rechargeables) d’un poids supérieur à 1,8 tonne : chaque kilo supplémentaire fera l’objet d’une taxe de 10 €.

S’agissant de la taxe sur l’affectation des véhicules de tourisme à des fins économiques (anciennement TVS - Taxe sur les Véhicules de Société), sont concernées les entreprises situées en France et utilisant des voitures pour le transport de personnes ou de passagers. Le calcul se fonde sur la puissance fiscale, les émissions de CO² et l’ancienneté et sera adapté à la nouvelle norme.

Autre impact important : le TCO (Total Cost of Ownership - Coût Global de Détention) qui offre la possibilité d’évaluer le coût global d’une voiture pour une société. Ce coût a évolué avec la norme WLTP en raison de la hausse du malus écologique et l'ajustement de la taxe. Ceci est d’autant plus important pour les entreprises qui disposent d’une flotte de véhicules polluants.

L'autonomie estimée des véhicules électriques

Enfin, en ce qui concerne l'autonomie des véhicules électriques évaluée dans le cadre du protocole WLTP, il y aura toujours un écart avec l’autonomie réelle des véhicules qui tient compte de nombreux autres critères qui ne sont pas considérés lors des tests :

  • de la route empruntée (ville, autoroute, plaine, montagne, etc),
  • de la charge du véhicule,
  • des conditions météo (chauffage, climatisation, sièges chauffants, etc.)
  • de la conduite (souple ou sportive).

Conclusion

En résumé, les mesures fiscales se durcissent d’année en année, incitant les particuliers et les professionnels à évoluer vers des véhicules dits propres.

Votre conseiller Yooliz vous conseille et vous accompagne pour vous orienter et faire les bons choix dans le but de répondre à vos besoins automobiles.

Partagez l'article

Suivez-nous

Facebook

Twitter

LinkedIn

YouTube

Abonnez-vous

Ne ratez pas notre actu et abonnez vous à notre lettre d'information.

RGPD*
Votre adresse email ne sera utilisée que dans le cadre de notre newsletter et ne sera communiquée à aucun tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien situé en bas de chaque email.

Les plus lus